top of page

Parcours PMA, se faire accompagner avant, pendant et après sa grossesse...

Dernière mise à jour : 27 nov. 2023

Avant, pendant et après ma grossesse j’ai été accompagnée par plusieurs professionnels sur Toulouse et ailleurs.  Tous m’ont été d’une grande aide à différentes étapes. Les bonnes adresses sont précieuses et méritent d’être partagées, c’est pour cela que dans cet article de blog je vais vous lister ces thérapeutes. 


Tout d’abord, je rappelle que mon mari et moi avons eu recours à une PMA ( Procréation Médicalement Assistée). Cela faisait plus de 6 ans que nous essayons d’accueillir un enfant.

Habitant sur Toulouse, nous avons été orienté à l’Hôpital Paul de Viguier ( Purpan) avec le Dr Lessourd. Du premier rendez-vous avec elle jusqu’à l’insémination il s’est écoulé 9 mois. Des examens à faire et à refaire car parfois avec le temps écoulé entre deux examens (faute de disponibilité avant) il est nécessaire de recommencer les premiers examens…


J’ai donc commencé les injections hormonales en novembre 2022. Avant de commencer, j’avais arrêté de courir et de pratiquer le Yoga Bikram afin de ne pas surmener mon corps. Je méditais beaucoup avec un travail de visualisation enseigné par le Dr Joe Dispenza (médiation quantique) En parallèle, je dépliais mon tapis pour me faire des pratiques Yin&Yang Yoga ainsi que du restauratif. Je savais pertinemment que plus je serai dans un état de détente, sans stress, plus je mettrai ainsi toutes les chances de mon côté. Sur le mois de novembre et décembre je n’ai pas travaillé ou quasiment pas (quelques coaching mindset) donc j’avais tout le temps et l’espace pour me préparer physiquement, mentalement et énergiquement à ce parcours.


Avant et pendant les injections pour la stimulation hormonale, j’ai été consulté 3 fois l’ostéopathe Youri Bertucchi du cabinet B, deux fois Stéphanie Pon magnétiseuse.


En amont également, j’ai changé mon alimentation afin de préparer mon corps ( réduire les inflammation etc…)  Ce qui a été le plus difficile a été l’arrêt du café. J’ai eu le manque pendant une semaine et puis après je n’en avais même plus l’envie. D’ailleurs,  je n’ai toujours pas repris (et ne compte pas reprendre). Pour cela, je me suis faite accompagnée par Fiona Lopes, pharmacienne et naturopathe. Fiona Lopes m’avait également faite une petite liste de compléments alimentaires à prendre ( des omégas, du bon fer assimilable et non celui que la majeures partie des médecins prescrivent car remboursés, et d’autres… 


Le jour J, le 8 décembre 2022, le jour de l’insémination, j’ai fait une longue méditation quantique et je me suis donnée du plaisir. Pour ce dernier point, je me suis dite que l’effet physiologique d’un orgasme dans le corps ne pouvait que contribuer à la réussite de l’insémination (réduction du cortisol, libération d’endorphine,…). 


Après l’insémination, j’ai passé la majeure partie de mes journées allongée au chaud sous la couette pendant 4 jours. J’ai revu l’osteopathe la semaine qui a suivi l’insémination.


Deux semaines après le 8 décembre, pour noël, j’apprenais que j’étais enceinte ! 

Les 15 premiers jours se sont passés comme si de rien était (sauf que je me suis abstenue de tout ce que j’aimais pendant les fêtes) et le 3 janvier j’étais clouée au lit avec des nausées pour meilleurs voeux ! Pendant 2 mois, je restais allongée, mangeais très peu et étais faible avec une tension à 9.

 On m’a recommandée une sage-femme acupunctrice, Blondine D’Hamonville qui avait aidé d’autres futures mamans souffrant de cet inconfort. 

 Elle m’a sauvée ! J’ai fait deux séances et c’était réglé ! Allehuia 


J’allais mieux physiquement mais moralement je n’étai toujours pas très bien… j’avais « perdu » mon soleil intérieur … j’étais dans un état morose, chose qui ne me ressemble pas habituellement. J’ai donc été revoir Stéphanie, la magnétiseuse et une semaine plus tard, les rayons de mon soleil intérieur commençaient déjà à me réchauffer.


A partir de ce moment là, j’ai pu reprendre une activité physique, enfin ! 

Aquabike, aquagym, natation, Ashtanga, Hiit prénatal et toujours mon yin et restauratif pour la détente du corps et de l’esprit. 

Plus je bougeais, plus je faisais circuler mon énergie, mieux j’allais. C’était vraiment flagrant ! J’ai su à ce moment là que j’avais traversé le plus dur, que maintenant tout irait bien.


J’ai revu une fois par trimestre l’acuponctrice pour les points du « bébé qui rit le jour et dort la nuit » et aussi pour préparer le corps à l’accouchement. 


Sur mon second trimestre, j’étais très active, un jour sur deux je faisais une activité.


Arrivée au troisième trimestre, je nageais et pratiquais mon yoga ( un mélange de tout adapté à mes besoins). Fini le reste. Pour la petite histoire je nageais encore la veille de mon accouchement ! 


Et puis, post accouchement, 3 séances d’acupuncture ( 2 à la maternité pour les crampes de l’utérus et l’allaitement, puis une 1 moins après pour stopper les saignements).  Fiona, la naturopathe m’avait recommandé des compléments alimentaires adaptés à mes besoins.


Post accouchement j’ai eu très mal au dos (chose qui ne m’arrive jamais), j’ai été revoir l’ostéo et ai repris progressivement mon yoga… au fur et à mesure la douleur s’en est allée une vingtaine jours après.


Voilà pour ce qui est de mon parcours. Je ne dis pas que c’est ce que j’ai fait ou pas fait qui a permis que la première insémination fonctionne ( on nous avait annoncé seulement 15% de succès lors d’une première tentative d’insémination), mais tout ce que j’ai fait et pas fait y a contribué. Ce n’est jamais une chose qui est responsable d’un résultat mais bien la concomitance de plusieurs actions.

Ce qui fonctionne pour l’une ne fonctionnera peut-être pas pour une autre. En tous cas, ce qui est commun pour nous toutes, c’est le facteur stress. Nous pouvons et devons impérativement agir sur celui-ci avant tout ! 


En parallèle, lorsque j'ai commencé les injections hormonales j'ai suivi une formation du Dr Joe Dispenza pour reprogrammer mon cerveau à transformer ma réalité à ce que je souhaitais vivre (être enceinte pour accueillir un enfant). Depuis j'utilise au quotidien ses enseignements pour manifester ce dont j'ai besoin.


Toutes mes formations depuis plus dix ans m'ont été d'une grande aide dans cette épreuce. Que ce soit mes deux année de formation en coaching mindset avec de David Laroche, ma formation en psychologie et philosophie bouddhiste, ou encore celle sur la communication consciente bienveillante, toutes m'ont permises de vivre une fois de plus, cette épreuve avec beaucoup plus de sérinité, d'engagement et de détachement.


J’espère que ces quelques lignes vous donneront l’envie de vous faire accompagner pour vivre au mieux cette merveilleuse aventure qu’est la grossesse.


Leurs coordonnées:


Fiona Lopes, naturopathe et pharmacienne

06.21.00.92.76

consultation en présentiel sur Paris et Bourges, et en visio








Stéphanie Pon

06.85.61.73.18

Consultations en présentiel à Toulouse et Biarritz, et à distance






Blondine D'Hamonville

06.61.46.06.06

consultations sur Toulouse.

Elle reçoit toutes personnes, quelques soient les problématiques (douleurs articulaires, musculaire, stress, cancer etc ...)













Youri Bertucchi

consulte au Cabinet B sur Toulouse








61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page