top of page

Pourquoi en 2013, je me suis formée au yoga sans avoir le projet de l’ enseigner ?


En 2013, j’étais sur mon année de licence en droit de l’immobilier, urbanisme et environnement où j’ai certes continué à achalander mes connaissances sur ce sujet, mais je n’arrivais pas à me projeter à continuer des études dans ce domaine ni à reprendre le chemin d’un job dans l’immobilier (j’avais passé deux ans en agence immobilière pour suivre mon bts professions immobilières en alternance).


Je ne savais donc pas du tout ce que j’allais faire à la fin de l’ année universitaire. Hoang, mon mari de maintenant, ( copain à l’époque on ne s’est marié que 12 ans après notre rencontre… oui oui oui j’ai été très patiente ;) )lui aussi travaillait dans l’immobilier.

À la suite de notre accident de moto en 2012, Hoang a du arrêter de travailler pour se consacrer exclusivement à la rééducation de sa jambe. C’est pourquoi, je lui avais proposé en parallèle, de suivre les cours avec moi à la fac. Cela lui permettait de remettre un pied à l’étrier step by step tout en améliorant et actualisant ses connaissances, ce qui n’a pas été négligeable sur le moral !


Donc voilà un peu le contexte dans lequel j’étais, et un matin du mois d’avril, je me suis réveillée en voulant partir en Inde suivre une formation de yoga. Je ne sais pas d’où cela m’est venu !

Enfin oui et non… non, car j’avais mis le yoga de côté depuis mon retour de San Francisco (à Berkley précisement ) et oui car lorsque j’étais à SF j’allais pratiquer tous les jours en studio même parfois deux fois par jour !

À cette période là, j’étais jeune fille au pair. Je m’occupais d’un bébé Teddy qui avait 4 mois et demi lorsque je suis arrivée. Ayant les matins de disponibles, j’enfourchais mon vélo pour enchainer un à deux cours proposés au studio et ce, t.o.u.s les jours !

J’ai été piqué par le virus due yoga là-bas ! Et je me rappelle très bien, avoir regardé les brochures des formations en 200h qui étaient programmées dans différents studios de la ville en rêvant d’en intégrer une. Seulement le timing des ytt (yoga Teacher training) ne coïncidait pas avec mes horaires de travail. J’étais frustrée …


Et puis, il y a eu ce matin d’avril où c’était clair comme de l’eau de roche: il fallait que je parte me former en 200h Ashtanga Vinyasa.


Pourquoi c’est apparu à ce moment là?

Je pense, par ce que j’étais à une période de ma vie où je me sentais perdue, plus du tout alignée avec mes précédents choix de vie et aspirais à un réel changement.


Pourquoi le yoga ?

C’est vrai ça aurait pu être autre chose, mais lorsque j’ai commencé à pratiquer en 2010, le Yoga m’avait véritablement permise de me reconnecter à moi-même après de longues années de troubles du comportement alimentaire (anorexie). La pratique m’a permise de prendre conscience, d’apaiser et de transformer ce que j’avais besoin relâcher. J’ai pu recréer un lien entre mon corps et mon esprit et mettre en place de nouvelles habitudes de vie adaptée à cette nouvelle jeune femme que je devenais.

Car oui, suivre une formation de 200h en Ashtanga Vinyasa yoga peut être comparée à une renaissance. Un re nouveau de soi choisi.


Ne sachant pas du tout ce que je voulais faire et aimerais être à la fin de l’année de fac, c’était une parenthèse idéale pour prendre le temps de réfléchir, de revenir à moi, à mes besoins essentiels, éliminer ceux superficiels et révolus, et avoir les clés, les connaissances à vie pour continuer à ressentir ce bien-être sur mon tapis que j’avais eu à SF, à renaitre à moi à chaque fois que je déroulerai mon tapis.

J’ai toujours  été une personne indépendante, donc il était logique pour moi, d’apprendre correctement les postures, de découvrir la philosophie du yoga et d’explorer l’anatomie appliquées aux postures de yoga. Et puis, d’un point de vue pédagogique, d’apprendre à transmettre, nous permet de mieux retenir, de voir quels aspects n’ont pas été acquis … donc même si je ne me suis pas inscrite à la formation de yoga pour devenir professeur de yoga, la formation me serait amplement bénéfique pour ma pratique personnelle.


C’est pout toutes ces raisons que j’ai fait le choix de me former au yoga sans avoir le désir d’enseigner, je voulais devenir mon propre professeur afin de changer mon quotidien, donc le créer une nouvelle vie.



40 vues0 commentaire

Comments


bottom of page