top of page

Quelle est la différence entre le Yin Yoga et le Yoga Restauratif ?




Bien que ces deux styles de pratique de yoga soient différentes, elles ont pour similitude la lenteur, l’immobilité, ainsi que les postures enseignées qui se font assises ou allongées.


En revanche, ce sont deux pratiques complètement distinctes. Le Yin Yoga trouve son origine dans les arts martiales tel que le Kung Fu alors que le Yoga Restauratif est issu du Yoga Iyengar.


Qu’est-ce que le Yin Yoga? 


Le Yin Yoga est caractérisé par quatre éléments: 

  • l’immobilité

  • la durée de la posture (entre 3 à 5 minutes), rester dans sa première limitation physique (trouver son amplitude)

  • respirer dans l’inconfort 


C’est une pratique de yoga qui permet de lubrifier les articulation, les fascia (enveloppes musculaires), les tendons et ligaments (= tissus conjonctifs). 

À la différence d’une pratique Yang ( Ashtanga, Vinyasa, Power, Hatha, Bikram), en Yin Yoga, nous tenons les posture au minimum trois minutes afin que les tissus conjonctifs puissent se détendre. 

Si nous bougeons pendant la posture, c’est comme si nous en sortions. Nous apprenons à rester et à accepter nos propres limitations physiques  grâce à la respiration et au calme du mental.

Grâce à l’immobilité et au temps, le corps va au fur et à mesure se détendre, l’inconfort diminuer et l’amplitude physique disponible augmenter. 

L’inconfort est un outil de pleine concentration. Nous avons besoin de cet inconfort pour revenir à nous, en nous. 


Ce n’est en aucun cas un cours d’étirement, de stretching. Pour étirer ses muscles, nous avons besoin d’une force antagoniste (Yang). Ici nous recherchons non pas une souplesse musculaire mais une souplesse, une mobilité articulaire globale. Grâce à la durée des postures tenue nous faisons circuler l’énergie dans les méridiens sollicités. 

Le Yin Yoga puise sa philosophie dans le taoïsme et la médecine chinoise. Ces deux matières sont étudiées lors de la formation Yin&Restauratif que je dispense à Toulouse.


Dans la tradition Yin Yoga, Sarah Powers avec qui je me suis formée, nous a enseigné le Yin Yoga sans matériel. Pour elle et ses pères (Paul Grilley, Bernie Clark), la pratique du Yin Yoga ne nécessite pas l’utilisation pas de matériel, exceptée une brique lors d’une convalescence. 

Après de nombreux stages en Yoga Iyengar où l’utilisation du matériel est roi afin de soutenir le corps physique pour que le mental puisse s’apaiser, j’ai réuni ces deux styles de yoga pour en faire mon Yin Yoga où le matériel est l’allié du corps et de l’esprit. 

Sans matériel, le Yin Yoga serait une pratique nettement moins accessible. De par mon expérience dans l’enseignement des cours collectifs, c’est l’un des seuls styles de Yoga qui réunit autant de personnes d’horizons différents ( femmes/hommes, tous âges, sportifs et non sportifs…). 



Qu’est-ce que le Yoga Restauratif ? 


C’est une pratique née du Yoga Iyengar qui est un Yoga beaucoup thérapeutique et adapté individuellement grâce à l’utilisation du matériel.

J’aime appeler le Yoga Restauratif, « le yoga dodo », « la business class d’Emirates », c’est un cours de savasana intensifs ! Je crois que tout est dit dans ces trois descriptions ! 

J’ai eu la chance de me former avec Lizzie Lasater, la fille de Judith Lasater, la créatrice de Yoga Journal USA et celle qui est à l’origine de la création du Yoga Restauratif.


Nous venons soutenir le corps, notamment chaque articulation, afin que nous puissions physiquement nous détendre et par conséquent lâcher-prise mentalement. Si le cours n’est pas détendu, il nous est impossible d’accéder à un état de sérénité. 

Étant donné que chaque articulation du corps est soutenu grâce à des couvertures, bolsters, briques, chaises…, tout le monde peut pratiquer le Yoga Restauratif, quelque soit sa condition physique. Il peut même être pratiqué par des personnes alitées (j’ai utilisé de nombreuses parties de postures pour ma grand-mère qui était alitée chez elle en phase terminale d’une tumeur cérébrale). 

Pour pratiquer dans de bonnes conditions, veillez à être dans un endroit:

  • calme

  • avec de la pénombre

  • à une température chaleureuse 


À contrario du Yin Yoga, en Yoga Restauratif nous ne recherchons aucun inconfort, aucune sensation mais l’équanimité du corps et de l’esprit. Nous venons équilibrer notre système nerveux, mettre en veille le sympathique et régénérer le parasympathique.


Les postures sont tenues 10, 15 à 20 minutes et nécessitent l’utilisation d’un bon nombre d’accessoires ( 2 à 3 bolsters, 1 sangle, 4 à 6 briques, 6 couvertures, 1 coussin pour les yeux, des sacs de sables et des chaises peuvent également être utilisées) cf: voir article sur le matériel.


Au vue de la durée de la tenue des postures, je recommande d’enseigner ce type de yoga sous forme de masterclass de 1h30 à 2h avec un nombre limité d’élèves car le professeur doit vérifier la bonne utilisation du matériel de l’élève à chaque posture (ce qui prend du temps).


Ces deux styles de yoga, sont très appréciables à pratiquer à la maison car une fois que l’on a appris à reconnaitre les besoins du corps et de notre mental, nous savons quelles postures appliquer pour aller mieux.


Ce n’est pas comme les autres styles de yoga yang qui demande un travail préalable de préparation de séquence (flow). Ici en Yin et Restauratif Yoga, nous pouvons tout simplement prendre une posture 3 minutes si nous n’avons pas beaucoup de temps ou bien nous installer en mode savasana intensif en guise de break dans la journée! À savoir qu’une posture de Yoga Restauratif tenue 20 minutes est plus régénératrice qu’une sieste ! À vos bolsters ! 


Si vous êtes intéressés pour vous former à ces deux pratiques, j’organise deux formations par an à Toulouse sur la péniche Moving Yoga. 

Contactez-moi pour connaître les prochaines dates ! 




23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page