top of page

Les erreurs à éviter lors d'un cours de yoga

Dernière mise à jour : 16 avr.



Je viens de passer 3 semaines à former 12 femmes à leur Yoga. Je dis "leur yoga" car même si elles ont étudié l'Ashtanga Vinyasa, maintenant, elles sont désormais autonomes dans leur pratique, autonomes pour créer leur propre flow/séquences et transmette leur yoga si elles souhaitent enseigner.


Depuis 2017 que je forme des personnes au yoga, à chaque examen pratique de fin de formation, où les élèves doivent créer un cours et l'enseigner, les erreurs restent toujours les mêmes. C'est pourquoi, j'ai pensé utile de répertorier les points essentiels qui ont tendance à être oublié ou qui ne sont pas maîtrisés.

Bien entendu, à la fin d'un 200 heures Ashtanga Vinyasa, il est IMPOSSIBLE d'enseigner. un cours parfait, puisque déjà un cours parfait n'existe pas et puis surtout que ces erreurs sont essentielles à l'apprentissage du moment où l'élève en prend conscience.


Voici quelques recommandations:


  • lors de l'opening : ralentir sa vitesse de paroles tout en diminuant le volume sonore de sa voix afin que professeur et élèvent puissent s'ancrer, se stabiliser.


  • annoncer la direction du regard avant le mouvement (par exemple en chien tête en bas pour passer en guerrier 1: "1. redresser le regard, 2. pied droit entre les mains").


  • verbaliser au moins 2 à 3 alignements par postures et par côté.


  • commencer la verbalisation des alignements par les fondations et les points de sécurité


  • insérer des transitions lorsqu'il y a un changement de plan, un changement d'orientation de hanches (c'est important anatomiquement pour la chaine cinétique et permet aux élèves d'être rapidement dans un bon alignement).


  • si vous êtes perdues dans l'enchainement, mettre les élèves en balasana.


  • lorsque vous proposer des options avec du matériel, comme une brique ou une sangle, dire "si vous en avez besoin" est inutile, car les élèves ne savent pas dans quels cas ils en ont besoin. Expliquez exactement pourquoi ils en auraient besoin, quels sont les bénéfices à les utiliser.


  • avant de prendre le premier chien tête en bas, adho mukha svanasana, faire automatiquement repasser les élèves sur une planche en verbalisant les alignement de celle-ci. En prenant une planche, vos élèves auront automatiquement le bon placement pour leurs jambes et mains. Ensuite, il ne vous restera qu'a verbaliser les alignements et proposer une à deux options (modifications, comme celle de plier les genou par exemple).


  • lors des opening de cours, où vous faites assoir les élèves, veillez à proposer une autre assise alternatives en la montrant.


  • lors d'une posture en backbend, hyper-extension vers l'arrière de la colonne vertébrale: stop au " allez vers l'arrière", c'est le meilleur moyen pour que vos élèves ressentent un inconfort non utile et soient rapidement limités. À la place, mentionnez le fait d'ancrer les fondations, de pousser vers l'avant les jambes, les cuisses et le bassin, tout en levant vers le haut le sternum. L'arrière est uniquement la conséquence, des deux mouvements directionnels précédents.


J'ai créé un manuel de post formation, pour soutenir les professeurs dans leur création de flow et dans leur accompagnement lors des séances qu'ils dispensent.

Dans ce manuel, j'ai répertorié plus de 100 variations de postures en expliquant les points clés à verbaliser au niveau des alignements.


Il est possible de te le télécharger ici: MANUEL POST FORMATION

16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page